Audit industrie 4.0 : Point de départ pour réussir votre transformation numérique

30 septembre, 2020 | Blogue

Pierre Boucher

Pierre Boucher, ing.

Ingénieur

icon linkedin
Julie Lessard

Julie Lessard

Analyste d'affaires

icon linkedin

Pour les entreprises, il ne s’agit plus seulement de développer de nouveaux produits ou services, mais bien de repenser toutes les fonctions, les pratiques et les schémas de pensée pour créer de la valeur. Les entreprises doivent saisir les occasions qu’offre la numérisation afin de rester concurrentielles.

L’un des moyens les plus efficaces pour stimuler la croissance de même qu’améliorer la rentabilité et la performance de votre entreprise est de moderniser vos technologies ou d’investir dans de nouvelles solutions. Cela aura aussi pour effet de faciliter l’acquisition des talents et de séduire les investisseurs.

Le plan numérique, pilier de votre virage technologique

Dans l’ère de la quatrième révolution industrielle, l’industrie 4.0, il est attrayant d’investir dans les technologies, mais il ne faut pas s’y aventurer aveuglément; il en va de la pérennité de votre entreprise. Un éventail de solutions s’offre à vous : intelligence artificielle, Internet des objets (IoT), cybersécurité, infonuagique, impression 3D, robotique, réalité virtuelle ou augmentée, etc. Mais de ces solutions, lesquelles devez-vous implanter et prioriser pour évoluer dès aujourd’hui ou à moyen terme, selon vos objectifs?

Il est essentiel de prendre une pause, avant même de se lancer dans l’élaboration d’un plan numérique, afin de dresser le bilan technologique de votre entreprise. Cette évaluation de la maturité numérique de votre entreprise peut vite devenir un casse-tête. Plusieurs questions se bousculent et il est difficile d’y répondre aisément :

  • Quel est notre degré actuel global de numérisation?
  • Avons-nous les ressources et les expertises nécessaires pour atteindre les objectifs fixés?
  • Quel rythme d’évolution technologique devons-nous adopter?
  • Est-il essentiel de faire évoluer l’ensemble des services de l’entreprise?
  • Maîtrisons-nous les systèmes déjà en place?
  • Utilisons-nous les outils actuels de manière optimale?
  • Quels projets devons-nous prioriser afin de générer la plus grande valeur?

Et la liste continue… Une des solutions préconisées pour répondre à ces questions est le diagnostic numérique.

Que mesure-t-on dans un diagnostic numérique?

Un diagnostic numérique (ou audit industrie 4.0) est une démarche accessible qui permet de brosser un portrait juste de la maturité actuelle de l’entreprise et d’accroître l’excellence opérationnelle. Un diagnostic numérique permet d’identifier vos forces et vos faiblesses, vos problématiques et vos enjeux majeurs ainsi que les occasions d’amélioration. Cet exercice permet aussi de cibler les pratiques inefficaces et de les éliminer dans les nouveaux processus à implanter.

Le diagnostic numérique comprend une analyse approfondie des besoins organisationnels afin de choisir les solutions adaptées à votre réalité d’affaires. Cette évaluation sur mesure nécessite la collaboration d’employés œuvrant dans différents secteurs de votre organisation : technologies de l’information, administration, finances, comptabilité, ventes et marketing, approvisionnement, production, etc. Il faut rassembler les joueurs clés en vue de représenter l’ensemble des pratiques et processus en place et de dresser un portrait fidèle de la maturité globale de l’entreprise.

Lors de la transformation numérique, nous cherchons à améliorer les processus et à accroître la collaboration entre les équipes. Pour y arriver, l’implication des différents niveaux de l’organisation et la transparence lors de la cueillette d’information sont primordiales.

Quelle est la méthodologie utilisée lors d’un diagnostic ou d’un audit?

L’approche préconisée par BBA comprend quatre grandes étapes :

  1. Valider les besoins : la première étape est de bien formuler les orientations stratégiques et opérationnelles et de valider les besoins de l’organisation.
  2. Comprendre et analyser : la collecte de données est réalisée, entre autres, à l’aide d’un questionnaire en ligne, d’entrevues ou d’ateliers. Plusieurs sujets y sont abordés, tels que la gouvernance, les opérations, les technologies de l’information et les processus de l’entreprise.
  3. Déterminer l’indice de maturité global : les résultats des répondants sont compilés et analysés par nos auditeurs certifiés afin de déterminer la maturité numérique de l’entreprise.
  4. Formuler des recommandations et le plan numérique: vous avez entre les mains le portrait de votre entreprise, y compris des recommandations alignées sur votre plan stratégique et vos cibles de croissance. Une feuille de route des solutions à implanter vous permettra d’amorcer votre virage numérique en limitant les risques technologiques et financiers.

La réalisation d’un diagnostic numérique peut être admissible à une subvention gouvernementale. Certifiés pour mener des audits dans le cadre du programme Audit industrie 4.0 du gouvernement du Québec, les experts de BBA pourront évaluer vos stratégies et vous faire bénéficier de leur expertise dans la transformation numérique de votre entreprise.

Conclusion

Les technologies évoluent à un rythme rapide, et rien ne laisse présager que ce rythme diminuera. Voilà pourquoi il est judicieux de réaliser un premier diagnostic de maturité numérique et de le revoir régulièrement afin d’être en mesure d’ajuster son modèle d’affaires en fonction des besoins du marché. Cette réflexion est essentielle afin d’implanter les solutions offrant le meilleur rendement de l’investissement et de favoriser la pérennité de son entreprise.

Ce contenu est fourni uniquement à des fins d’information générale. Tous droits réservés ©BBA

VOUS AVEZ UN DÉFI SEMBLABLE À RELEVER ?