Stratégie de réduction des émissions de GES d’une mine de fer

Tata Steel exploite une mine de fer à ciel ouvert à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Schefferville. Situées à la frontière du Québec et de Terre-Neuve-et-Labrador, les installations minières sont soumises à la réglementation des deux provinces. Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador ayant adopté en 2018 un programme de tarification du carbone, la direction de Tata Steel a fait appel à BBA, un fournisseur de confiance, pour comprendre les exigences et établir une stratégie de déclaration des émissions de gaz à effet de serre (GES). Le programme prévoit notamment que les entreprises se dotent de cibles de réduction d’émissions de GES auxquelles sont assortis des incitatifs financiers.

Client : Tata Steel Minerals Canada Ltd
Lieu : Québec et Terre-Neuve-et-Labrador

LES SOLUTIONS DE NOS EXPERTS

Les experts en gestion environnementale de BBA ont analysé la réglementation en détail, puis évalué divers scénarios afin de déterminer les cibles de réduction des émissions de GES à atteindre en s’appuyant sur une vision à long terme, optimisée en fonction du plan minier. La production de concentrés et le transport de matériel sont les activités faisant l’objet de mesures de réduction des émissions de CO2, qui doivent totaliser 12 % sur un horizon de cinq ans.

Une attention particulière a été portée sur la communication des résultats au client, afin que le personnel en ait une compréhension complète afin de lui permettre de prendre des décisions éclairées.

Parmi les pistes d’optimisation suggérées au client pour réduire les émissions de CO2 :

  • Analyse du temps de cycle (transport) entre les gisements miniers, les haldes à stériles et le concentrateur
  • Une transition énergétique de combustibles fossiles vers des énergies renouvelables

Le défi principal du mandat a été d’utiliser les options offertes par le programme de Terre-Neuve-et-Labrador pour l’adapter au plan minier de Tata Steel, une mine en développement, afin que la définition de cibles de GES maintenant, n’ait pas un impact négatif sur son exploitation plus tard, tout en permettant le maximum de flexibilité à TSMC pour rencontrer ses objectifs ambitieux de réduction des GES tout au long de la progression de la mine.

DANS LES MOTS DE L’EXPERT…

« Grâce aux liens étroits tissés au fil des années avec les membres de l’équipe Tata Steel et à notre compréhension de leur réalité d’affaires, nous avons pu les soutenir afin de déterminer les meilleures cibles de réduction de GES en fonction de leurs impératifs de production.​ ​ »

Dave Olsthoorn, M.A.Sc., ing., énergie et environnement, BBA

VOUS AVEZ UN DÉFI SEMBLABLE À RELEVER?