Projet éolien (300 MW) de la Première Nation de Henvey Inlet

La Première Nation de Henvey Inlet, communauté de 200 personnes vivant dans une réserve située à quelque 90 km au sud de Sudbury, aspirait à construire un parc éolien pour transformer de fortes rafales en énergie propre. Leur vision consistait à devenir propriétaire et à exploiter une installation susceptible de favoriser le développement futur de la bande en lui donnant accès à de l’électricité sans émission de gaz et à une source de revenus durables provenant de la vente d’électricité à la province. Toutefois, la Première Nation de Henvey Inlet devait d’abord avoir la certitude que le développement ne se ferait pas au détriment de la biodiversité et des terres ancestrales situées dans les limites de leur réserve.

Client : Nigig Power Corporation, Pattern Canada et la Première Nation de Henvey Inlet
Lieu : 90 km au sud de Sudbury

LES SOLUTIONS DE NOS EXPERTS

Les ingénieurs de BBA ont été chargés de concevoir et de mettre en service une installation respectant tous les critères de sécurité, de même que les critères de rentabilité et de responsabilité environnementale essentiels au projet.

Nos experts ont notamment dû relever plusieurs défis : résistivité du sol élevée, zones d’accès limité ou interdit, animaux sauvages, chute de neige record et processus de conception itératif pendant la nuit.

L’approche rigoureuse de BBA en matière de conception électrique, de gestion de projet et de mise en service a directement contribué à la réalisation du projet en temps opportun. BBA a dû planifier d’avance les travaux à effectuer sur le site et adapter ses conceptions pour atténuer au maximum les perturbations imposées aux zones sensibles. Plus précisément, des efforts considérables ont été consentis par l’équipe pour minimiser la largeur des tranchées pour câbles et veiller à ce que les grilles de mise à la terre des éoliennes n’empiètent pas sur les zones protégées.

Comme on pouvait s’y attendre, de nombreux problèmes d’ordre géographique, tels que la présence de gros blocs rocheux et le niveau élevé de la nappe phréatique, ont été mis en évidence pendant la phase de dynamitage des tranchées et de pose des câbles. Notre équipe a donc été contrainte d’élaborer de nouveaux plans, souvent en moins de 24 h, pour éviter des retards coûteux et mener à bien cette phase du projet. L’hiver suivant, nous avons effectué la mise en service de l’installation, malgré le rude climat, afin de respecter le calendrier du projet.

Des itérations ont aussi été nécessaires pour la conception des grilles de mise à la terre des deux postes électriques et des 87 éoliennes. Bien que le substrat rocheux de granite soit un excellent matériau pour l’ancrage des éoliennes, c’est aussi un mauvais conducteur électrique qui complique la mise à la terre des structures.

Le résultat : le plus grand projet éolien monophasé de l’Ontario, ainsi que le plus grand au Canada réalisé en partenariat avec les Premières Nations. Le parc éolien est composé de deux installations distinctes disposées de chaque côté d’un passage qui s’étend du lac Huron jusqu’à la réserve no 2 de la Première Nation de Henvey Inlet.

DANS LES MOTS DU CLIENT…

« Maintenant que la construction est terminée, nous pouvons commencer à espérer l’indépendance économique de notre communauté. Notre jeunesse envisagera un avenir encore plus radieux après l’élargissement de notre prestation de services de soins de santé et d’éducation, et le développement de nos infrastructures. »

Greg Newton, PDG de Nigig Power Corporation

EN CHIFFRE

  • 300 MW d’énergie éolienne
  • 110 km de collecteurs souterrains de 34,5 kV
  • Deux postes électriques de 230 kV
  • 87 éoliennes
  • Site de 20 000 hectares
  • 173 sections de tranchée différentes et 25 traverses de câbles

VOUS AVEZ UN DÉFI SEMBLABLE À RELEVER?