Usine pilote de carburant d’aviation durable

  • Projet
  • Capture et conversion de CO2
  • décarbonisation
  • Énergie
Exterieur batisse seule 1

Il s’agit du premier projet de capture et de conversion de CO2 en un produit utilisable à être réalisé au Québec, et fait figure de précurseur en Amérique du Nord. Les espoirs sont grands, car un tel carburant pourrait transformer l’avenir de l’aviation civile et commerciale – et d’une foule d’autres industries, avec différents produits et applications – en contribuant grandement à l’effort de décarbonation.

Prix et reconnaissance
  • Region Est du Canada
  • Client Polytechnique Montréal, en collaboration avec le Consortium SAF+
  • Étude de cas
  1. Les solutions de nos experts

    BBA a participé au projet d’installation et d’opération de l’usine pilote SAF+ destinée à convertir des émissions de carbone industrielles en un nouveau carburant d’aviation durable dont l’impact en GES est 80 % moindre que celui du kérosène conventionnel.

    Le CO2 est capturé et purifié par l’usine de Polytechnique Montréal, pour ensuite être acheminé vers l’usine de SAF + afin d’être converti en carburant durable.

    Le mandat de BBA a consisté en l’ingénierie, la gestion de projet et la gestion de la construction pour l’installation de l’usine SAF+, ainsi qu’en l’opération de l’usine de capture de CO2 de Polytechnique Montréal et de l’usine SAF+.

    Grâce au savoir-faire multidisciplinaire de BBA, l’ensemble des phases de conception des interconnexions, de construction et de mise en opération de l’usine-pilote a pu être réalisé en moins de huit mois. L’expertise des équipes de BBA dans la réalisation de projets à grande échelle s’est avérée instrumentale pour l’atteinte des objectifs poursuivis dans ce mandat pour lequel les attentes initiales ont été dépassées.

  1. BBA est extrêmement fière d’avoir participé à ce succès qui marque un jalon important dans les efforts déployés pour réduire l’empreinte environnementale du secteur de l’aviation et de plusieurs autres industries.
    • 80 % moins de GES

      Empreinte carbone réduite de 80 % par rapport au kérosène conventionnel

    • 222 vols aller-retour

      À elle seule, la production quotidienne de l’usine permettra de supprimer l’équivalent carbone de 222 vols aller-retour Montréal-Paris !

Projets récents
Voir tout