La Grande Aventure de Marc-André

Ingénieur spécialisé en réseaux d’énergie intelligents, Marc-André est l’un de nos leaders en recherche et développement. Ce passionné d’innovation et de nouvelles technologies joue un rôle central dans la gestion de nos cinq laboratoires interconnectés. Cet aspect collaboratif est essentiel à ses yeux.

  1. Stimuler l’innovation pour préparer l’industrie de demain

    • Confiant des soudures avant les premier essais

      Faire preuve d’audace avant tout

      Dans la vie comme au travail, je suis un fervent adepte de l’innovation et des nouvelles technologies. Ça tombe bien, car mes responsabilités au sein de BBA gravitent vraiment autour de ces deux thèmes. Je pense qu’il ne faut jamais rejeter d’emblée de nouvelles idées, aussi audacieuses soient-elles, et que ça vaut la peine d’en faire plus pour démontrer que celles-ci peuvent parfois fonctionner et même transformer nos façons de faire. En tant qu’ingénieur spécialisé en réseaux d’énergies intelligents, j’apprécie vraiment le fait que BBA n’hésite jamais à nous fournir le soutien nécessaire pour mener nos projets à terme. Lorsqu’une idée est reconnue comme ayant un bon potentiel, on nous donne les moyens pour en explorer les possibilités. Pour quelqu’un comme moi, qui carbure à l’innovation technologique, c’est vraiment satisfaisant.

  2. L’implication et la collaboration pour atteindre l’excellence

    Ayant grandi à Mont-Saint-Hilaire, je connaissais déjà BBA qui y a établi son siège social. J’étais passionné d’électronique et de technologie, tout en étant sportif de haut niveau (eh oui, c’est possible!). Après une visite à l’École de technologie supérieur (ÉTS)qui m’a convaincu d’aller en génie électrique, j’ai décidé de poursuivre mes études à l’Université de Sherbrooke, notamment parce que cela me permettait de combiner mon intérêt pour le sport et les études. Je me suis joint à l’équipe du relais 4 X 400 mètres du Vert & Or avec laquelle nous avons décroché la deuxième place des championnats canadiens. Repêché par BBA avant même la fin de mes études, j’y ai retrouvé des valeurs similaires à celles qui nous ont permis d’obtenir nos succès sportifs, soit la volonté d’investir les efforts nécessaires et l’importance de maintenir une collaboration efficace pour atteindre nos objectifs, des aspects qui sont pour moi essentiels lorsque je participe à un projet. Le plaisir et la collaboration sont aussi inscrits dans l’ADN de BBA et je pense que cela fait partie des éléments qui nous amènent à repousser nos limites.

    • Photo cms plna innov2 lga marc andre

      Des défis à la hauteur de mes ambitions

      Cela fait maintenant 16 ans que je suis dans l’équipe de BBA. Lorsqu’est venu le temps de mettre en place un plan d’innovation en 2015, on m’a rapidement identifié comme une personne toute désignée pour participer à ce projet avec deux de mes collègues. Les dirigeants connaissaient déjà mon intérêt pour les plus récentes technologies, dont ma conviction qu’il serait avantageux pour l’entreprise de développer notre expertise entourant la norme CEI 61850. Cette norme, qui permet une plus grande interopérabilité entre les équipements de réseaux électriques, était déjà employée en Europe, mais peu répandue en Amérique du Nord.

      Photo : Samith Pathigoda, Pierre-Yves Malenfant ainsi que le trio à l’origine du plan d’innovation, Raphael Beaulieu, Keven Henry et Marc-André.

    • Photo cms chandail lga marc andre

      Une idée qui se transforme en plan d’affaires

      Travailler sur le plan d’innovation nous a permis de démontrer le potentiel de cette approche technologique, notamment pour les clients de BBA. Notre équipe s’est ensuite consultée pour préparer une présentation convaincante au comité de direction. Afin d’utiliser tous les moyens qui s’offraient à nous pour les persuader d’investir davantage dans cette technologie prometteuse, nous sommes même allés jusqu’à imprimer des t-shirts avec une série d’icônes représentant les expertises multidisciplinaires que nous mettons à profits pour les réseaux électriques. BBA a été convaincue et nous a donné le soutien requis pour mettre en place des laboratoires reproduisant le fonctionnement de sous-stations électriques et fonctionnant entièrement avec la norme CEI 61850. Tout au long de ce processus, j’ai été impressionné par l’ouverture démontrée par l’entreprise et par la latitude qui nous a été accordée pour amener nos idées jusqu’au bout.

      Photo : Marc-André et ses collègues, Giuseppe Giannuzzi, Maxime Sourceaux, Éric Labrie, Stéphan Picard, Keven Van Velzen, Karl Virgel, Christian Peloquin, Raphael Beaulieu, Amir Asgari, Mathieu Lagacé, Olivier Melançon, Geneviève Roux, Frédéric Inkel, Mohammad Almoazini, Vincent Boucher, Guillaume Beaudoin, Alexandre Morin.

    • Photo cms lab lga marc andre

      Des laboratoires de réseaux d’énergie intelligents bien connectés

      Aujourd’hui, nous avons cinq laboratoires du même type dans l’ensemble du Canada et cela fait partie des éléments clés de notre stratégie d’innovation. Lorsqu’est survenue la pandémie, nous avions déjà mis en place des liens distants sécurisés entre les laboratoires pour constituer un réseau pleinement intégré, dont les systèmes de supervision et de maintenance sont accessibles à tous en infonuagique. Ceci permet aux différents bureaux de travailler au sein d’un même écosystème, avec les mêmes processus, et d’optimiser l’utilisation des équipements physiques qui diffèrent d’un laboratoire à l’autre. Cette approche est très avantageuse, car nous pouvons tester le système en entier avant le déploiement sur site. En fait, il s’agit d’une excellente vitrine pour démontrer la vaste gamme de solutions technologiques proposées par BBA. Nous sommes en mesure de démontrer à nos clients que nous pouvons les implanter au sein de leurs projets dans un minimum de temps et avec une grande efficacité, réduisant ainsi substantiellement leurs coûts, leurs risques et l’impact environnemental. Notre technologie a par ailleurs été indispensable dans le projet de numérisation d’un poste électrique de haute tension pour la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire qui a été nommé finaliste aux Grands prix du génie-conseil québécois 2022 dans la catégorie Télécommunications et nouvelles technologies.

  3. L’innovation au service de l’environnement

    Chez BBA, l’innovation est encouragée et valorisée, car elle est considérée comme un joueur crucial dans nos efforts de décarbonation. Avec les solutions de réseaux d’énergie intelligents que nous avons développés, nous sommes par exemple en mesure d’intégrer efficacement des énergies renouvelables, telles que l’éolien, le solaire ou le stockage, aux infrastructures de nos clients. Ces énergies vertes se voient par ailleurs priorisées et les données récoltées par nos systèmes sont valorisées pour rendre l’utilisation de l’énergie plus efficace, réduisant graduellement notre dépendance aux énergies fossiles. C’est très valorisant de travailler pour une entreprise qui voit l’innovation comme une façon d’accélérer notre transition écologique et de participer activement à combattre la crise climatique.

    • Photo cms equipe lga marc andre

      L’aventure est loin d’être terminée

      Grâce à un environnement axé sur l’ouverture aux idées et la mise en commun d’expertises multidisciplinaires, je suis fier de dire que nous avons été en mesure de mobiliser une équipe talentueuse, à l’échelle nationale, qui utilise et valorise ces laboratoires de réseaux d’énergie intelligents. Nos solutions sont amenées à évoluer et les occasions sont nombreuses pour y développer ses talents. Aux nouvelles générations d’ingénieur(e)s qui débuteront bientôt leur carrière professionnelle, mon conseil est de croire à ses idées, de travailler à les faire valoir et surtout de leur laisser le temps de faire leur chemin. Si vous persévérez avec des concepts qui ont un vrai potentiel, vous avancerez au même rythme que vos idées. Ici même chez BBA, je peux vous assurer que nous avons encore de grandes choses à réaliser.

      Photo : Marc-André en compagnie de ses collègues des autres disciplines, Mathieu Riedl, Mélanie Chouinard, Christine Laprise, Yves Froment et Alexandre Paris.

  4. Notes biographiques

    Détenteur d’un baccalauréat en génie électrique de l’Université de Sherbrooke, Marc-André Perron est entré chez BBA en 2006 où il a acquis une expertise de pointe dans les réseaux d’énergie intelligents. En tant qu’intégrateur de systèmes, Marc-André a notamment contribué à des mandats d’automatisation, de contrôle et de protection pour de nombreux clients d’envergure des secteurs de l’énergie, des mines et manufacturier. Depuis 2016, il est un membre actif de l’équipe d’intégration et de soutien technique pour les projets liés à la norme CEI 61850 au sein de BBA.

    Ayant pratiqué le sport de haut niveau au moment de ses études universitaires, Marc-André s’est notamment distingué en étant choisi l’athlète de la semaine par la Fédération québécoise du sport étudiant en réalisant un triplé d'or au pentathlon, au 60 mètres haies et au 300 mètres lors du Championnat universitaire provincial d'athlétisme de 2003 que le Vert & Or a remporté chez les hommes et en remportant la médaille d’argent du relais 4 X 400 m avec l’équipe du Vert & Or la même année.

Progressez
avec nous
Voir les postes disponibles